Direction le célèbre sommet du Hohneck ! Mon projet « Sommets 96 » continue (descriptif complet du projet en lien) et me voici maintenant devant la deuxième étape de la journée, après une superbe matinée au Grand Ballon de Guebwiller (récit de la rando ici)! Après 1h15 environ de voiture depuis le Grand Ballon et un beau passage au col alpin de Bramont (alt 956m), j’arrive à la station de ski de la Bresse-Hohneck! Mon objectif est tout simple : remonter les pistes de la station, passer en secteur hors-piste, et rejoindre tranquillement le sommet du Hohneck (alt 1363m), point culminant du département des Vosges.

Le sommet du Hohneck, alt 1363m (point culminant du département des Vosges) en ski de randonnée depuis la station de la Bresse

Nom du sommet: le Hohneck.
Département & Région: Vosges (88), région Grand Est.
Altitude mesurée au sommet: 1363m, +/- 3 mètres.
Coordonnées précises GNSS du sommet: N 48.037609° E 7.016321°
Massif: Vosges. Le Hohneck est le troisième plus haut sommet du massif des Vosges.
Versant d’ascension: depuis la « station de la Bresse-Hohneck », donc par le versant Ouest.
Accès départ: le rendez-vous est donné dans la station de la Bresse-Hohneck. Plusieurs parkings sont disponibles devant les divers bâtiments de la station. Pour moi, comme les parkings étaient pleins, je suis monté me garer au parking du Col des Feignes sous Vologne.
Itinéraire d’ascension: départ de la station de la Bresse (alt 924m) – Traverser la petite station de la Bresse – Remonter les pistes de la station jusqu’au sommet du télésiège de Vologne Express – Prendre la direction du Hohneck par « le sentier de découverte » – Traverser la route départementale D 430 – Parking du Hohneck (alt 1242m) – Sommet du Hohneck (alt 1363m) – Plateau du Hohneck – Descente par les pistes de la station – Retour au point de départ.

En: ski de randonnée et en marchant avec les skis sur le dos lors des passages non enneigés.
Carte IGN: TOP 25 référence 3618 OT.
Longueur/dénivelé +: j’ai fait une randonnée très sympathique de 12 kilomètres avec 560m de dénivelé positif et négatif.
Chrono aller-retour: 2h32 minutes de balade en ski et à pied.
Météo: temps couvert mais pas de neige. Températures froides pour un mois de février.
Date: mardi 18 février 2020.
L’équipe du jour: seul, vraiment tout seul.

Récit de rando au Hohneck… 

Je crois que toute ma vie, je me souviendrais de mon arrivée dans la station de la Bresse-Hohneck. Moi qui m’attendais à découvrir une toute petite station de ski,  j’ai eu tout faux. Car la station est petite oui, mais des centaines voire peut-être un millier de voitures sont garées sur les parkings de la station lorsque j’arrive. Il faut cependant dire que la station de la Bresse-Hohneck est la plus grande station du massif des Vosges, et surtout l’une des seules d’ouvertes à cette époque de la région Grand Est, à cause d’un gros manque de neige.
Pour vous prouver que je n’exagère pas sur ce nombre très important de voiture, j’ai été obligé de me garer au « col des Feignes sous Vologne », tellement que je ne trouvais pas de place à la Bresse.
D’une altitude minimale de 900 m (cœur de la station) et d’une altitude maximale de 1350 m, la station de ski de la Bresse Hohneck est la plus grande station du Nord-Est de la France. Lors d’un bon enneigement, la station compte 34 pistes (50 kilomètres de pistes au total), six télésièges et 11 téléskis. La Bresse-Hohneck, malgré une altitude assez basse, connait un bon enneigement puisque la station est équipée de presque 300 canons à neige! Pour vous donner une idée, durant l’hiver 2017-2018, la station de la Bresse Hohneck, exploitée par la société Labellemontagne, a accueillie plus de 400 000 skieurs pour plus de 115 jours d’ouverture…

Aujourd’hui, force est de constater que l’enneigement est tout de même très moyen! Du col où j’ai garé ma voiture, je débute une descente sur le bord de la route goudronnée pour rejoindre le cœur de la station de la Bresse. Avec beaucoup de skieurs sur les pistes et presque pas de neige en hors-pistes, je suis obligé d’installer mes skis de rando sur mon sac à dos et de débuter ma remontée vers le Hohneck en marchant. Au bout de 20 petites minutes, je chausse mes skis et débute une longue traversée vers le Hohneck, que j’aperçois au loin grâce à son restaurant sommital.

Je dépasse la gare d’arrivée du télésiège de la Vologne Express puis les téléskis du Chitelet et du Goulet. La météo est moyenne mais ce sera meilleur que ce matin. Au-dessus de moi, l’hélicoptère EC 145 de la sécurité civile survole les environs, sûrement à la recherche d’un blessé. Motivé et avec les Podcasts de l’Afterfoot dans les oreilles, j’avance à mon rythme. Le sommet du Hohneck se rapproche.
J’arrive finalement assez rapidement au bout du « sentier de la découverte », traverse la route départementale des crêtes D430 et débute l’ascension finale vers le Hohneck. Je réinstalle mes skis de rando sur mon sac à dos, car le vent a dû souffler très très fort sur la crête du Hohneck. Je ne préfère donc pas abîmer mes skis et mes peaux de phoque. 15 minutes plus tard, je suis au sommet du plus haut point du département des Vosges, troisième plus haut sommet du massif des Vosges, le Hohneck, culminant à 1363 m d’altitude aux coordonnées GNSS N 48.037609° E 7.016321°

Je suis très heureux, voici le 20ème sommet réussi sur les 96 que comprend mon projet. La vue à 360° est très belle, je m’arrête pendant de longues minutes sur la table d’orientation sommitale. Le panorama est splendide, j’aperçois de nombreux sommets du massif des Vosges! Le vent souffle très fort et il fait froid. Fermé, le grand restaurant du Hohneck ressemble à un grand bâtiment abandonné…

Au bout de 20 minutes dans le froid,  je décide de débuter ma descente. J’empreinte en skiant la route goudronnée (interdire aux voitures) menant au Hohneck. De nombreux touristes et de nombreux marcheurs me regardent avec sourire, je pense que le Hohneck n’a pas dû être skié de nombreuses fois ces dernières années!

Je suis très heureux d’être ici, la musique dans les oreilles. Je retraverse la route départementale D 430, la remonte sur quelques mètres et débute un bon retour vers la station de la Bresse-Hohneck, par les pistes du domaine skiable de la station. Il y a un monde fou sur les pistes, j’ai rarement vu ça, même dans les stations de Tarentaise! La neige est de couleur marron, je ski donc doucement. 2h32 minutes après avoir quitté ma voiture et 12 kms de distance plus tard, je suis de retour au parking de départ! Je me change et je file avaler une bière (et un saucisson) dans le bar de la station, bondé de monde!

Vers 17h, je grimpe dans ma voiture et débute mon trajet vers Saint-Dié-des-Vosges où j’ai réservé une nuit d’hôtel au campanile de la ville. Une superbe journée se termine avec de belles sorties de ski de randonnée! Place à la récupération (les douleurs liées à ma maladie se réveillent) et place à la ligue des champions, avec un match Dortmund-PSG qui se promet d’être alléchant! Demain, je reprendrai à la nouveau la route de l’aventure, vers cette fois-ci le département du Bas-Rhin et son point culminant…