Bonjour à tous,

j’espère que vous allez bien. Voici un petit compte rendu de mon séjour (du 13 au 20 juin) de randonnée / marche / course à pied aux Acores, archipel appartenant au Portugal, situé en plein milieu de l’Atlantique. J’ai effectué sur place l’ascension du volcan du Pico (2351m d’altitude, dont le compte rendu est juste dans l’article ICI) et la traversée en courant de plusieurs îles. Voila le compte rendu et quelques photos, j’espère que cela vous plaira.

L’archipel des Acores est un endroit absolument merveilleux. Cet archipel est un groupe d’Iles portugaises qui se situent dans le nord de l’océan Atlantique, à environ 1500 kilomètres de l’ouest de Lisbonne et à environ 3900 kilomètres de la côte est du continent Nord-Américain. L’archipel fait partie de la Macaronésie, et est composé de 9 îles.

– Le groupe oriental comprend les iles de de Sâo Miguel et Santa Maria.

– Le groupe central (que j’ai visité) comprend les iles de Faial, Terceira, Gracosa, Sao Jorge et Pico (le point culminant du Portugal se situe sur Pico Island et se nomme comme l’île ou il se situe, Pico).

– Le groupe occidental comprend les îles de Flores et Corvo.

Je suis arrivé sur l’archipel le samedi soir, depuis Lisbonne (Portugal). Je me suis posé à Terceira, île la plus

au Nord du groupe central de l’archipel. Le lendemain matin, j’ai décollé à nouveau de l’aéroport de Terceira pour me rendre sur Pico Island. Le vol inter – îles est absolument merveilleux et offre des paysages somptueux et une vue magnifique sur les Iles de Pico Island et de Sao Jorge.

Je me suis posé vers 10h15 heure locale sur le petit aéroport de l’île. Le sommet du Pico domine tous les environs; il est très impressionnant. Le directeur de l’hôtel ou je loge m’a récupéré pour m’emmener à Criacao Vehla.

Le lundi, après mon ascension le dimanche du volcan du Pico, j’ai visité la ville de Madalena.Son église est absolument magnifique. Madalena est située sur la côte ouest de Pico Island. Sa population ( comprenant également la commune de Madalena) est d’environ 6000 habitants.

Le port de Madalena offre plusieurs liaisons maritimes régulières avec Horta, la plus grande ville de l’île de Faial. Horta et Madalena sont séparées de seulement 8 kilomètres. Après avoir couru une longue partie de la journée, je me suis rendu dans la ville de Lajes do Pico, au Sud Ouest.

Lajes do Pico est située sur la côte sud de l’île de Pico. On peut y voir les traces et vestiges de l’ancienne activité liée à la chasse aux cétacés, dont les baleines. Le musée des baleiniers est très intéressant. Aujourd’hui, Lajes do Pico se développe sur le tourisme, dont la plongée et l’observation des baleines, dauphins et autres mammifères marins.

J’ai eu le droit à un merveilleux coucher de soleil sur Madalena. J’ai dégusté dans un petit restaurant des calamars, un véritable délice.

Le mercredi matin, je me suis rendu et j’ai couru sur la côte Ouest de l’île de Pico, vers Madalena, Bandeiras, Porto Cachorro. J’ai continué mon chemin  vers Santa Luiza, Santo Antonio et enfin São Roque do Pico. La partie Nord de l’île de Pico est vraiment merveilleuse. La vue sur São Jorge est magnifique.

J’ai savouré une très bonne bière Sagres à côté du port de São Roque do Pico. La ville, comme Lajes do Pico, est très marquée par les vestiges de l’activité des cétacées dans les années 80.

La partie Nord de l’île de Pico Island est merveilleuse. La faune et la flore sont magnifiques. J’ai bien couru sur ces longues portions de routes et de sentiers, malgré la fatigue et des jambes lourdes.

J’ai ensuite descendu en voiture toute la partie Sud de Pico Island. Je me suis arrêté quelques minutes à nouveau sur Lajes do Pico, pour monter sur la digue à l’entrée du port.

J’ai passé de nombreuses soirées dans la ville de Madalena. J’ai multiplié les allers-retours plusieurs fois par jour entre Criacao Vehla et Madalena, espacées de 3 kilomètres.

Le vendredi, je suis allez courir sur l’île de Faial. Cette île volcanique fait partie du groupe central de l’archipel des Acores. Sa superficie est de 173 km2, et est située à 6km des côtes de l’île de Pico.  Le plus haut sommet de l’île, le Cabeço Gordo, culmine à 1 043 m d’altitude. L’île de faial possède un très grand port, ou de nombreux marins effectuent des pauses lors de traversées de l’océan Atlantique. L’île est aussi connue sous le nom de l’Ilha Azul, l’île bleue, ce qualificatif étant dû aux nombreux hortensias qui fleurissent pendant les mois d’été.

La traversée entre Pico Island et Faial s’effectue avec un gros Ferry. Le prix de la traversée est de 3€50.

 Horta est la plus grande ville de l’île de Faial. La ville accueille le Parlement de la région autonome des Açores. La municipalité compte une population de 14 994 habitants au recensement de 2011, pour une densité de 88 habitants/km² et une superficie totale de 173,1 km2. La municipalité occupe la totalité de l’île de Faial. La ville de Horta « intra-muros » capitale de Faial compte environ 6000 habitants, elle est surnommée La plus petite grande ville du monde par ses habitants. 

La ville a été rendue célèbre par le câble sous-marin de relais télégraphique qui la reliait à Lisbonne dès 1893 puis jusqu’à l’Amérique. Cette liaison faisait de la ville un centre mondial de télécommunication à une époque où les satellites n’existaient pas. Le Prince Albert I de Monaco y avait installé une base océanographique.De nos jours, le port constitue une escale quasi-obligatoire pour tout navire de plaisance effectuant la traversée de l’Atlantique. Ne pas laisser une fresque peinte sur la jetée porte malheur.

Comme pour mon arrivée sur les Acores, les vols entre les îles sont merveilleux. J’ai décollé le samedi après midi de l’aéroport de Madalena pour une escale à Ponta Delgada, plus grande ville de l’archipel des Acores. C’est un véritable bonheur que de survoler ces endroits magnifiques, entre océans et montagnes.

J’ai passé une très longue nuit dans l’aéroport de Lisbonne… Cet aéroport est immense, j’ai eu le temps de parcourir une grande partie de l’aéroport. Je garde de ce superbe voyage des très beaux souvenirs, des images pleins la tête, et une éternelle envie de voyager et d’aventures. J’ai pris l’avion en direction de l’aéroport de Lyon le matin, pour revenir en France, dans mes montagnes adorées.