La fin de l’été en montagne est dramatique dans le canton Suisse du Valais. Trois accidents avec une fin malheureuse ont eu lieu en fin de semaine dernière. L’alpiniste Belge qui avait été porté disparu depuis mercredi a été retrouvé mort au pied d’une falaise à proximité de la station de ski de Saas Fee. Vendredi, un alpiniste est mort sur le célèbre Mont Cervin (4478), après une chute de plus de 1000 mètres de dénivelés. Vendredi également, un alpiniste Allemand est mort au sommet du Weissmies (4017m), pendant la descente après avoir réussi le sommet. Ce sommet est très fréquentée par les alpinistes, car son ascension ne représente pas de grandes difficultés techniques et permet un passage juste au dessus de la barre symbolique des 4000m. N’oubliez pas d’être prudent en montagne sur cette fin d’été… les fortes chaleurs en altitude de juillet et aout ont fragilisées le manteau neigeux. Les glaciers se sont

ouverts et les crevasses sont très présentes. Lors de mon ascension de l’Aiguille de la grande Sassière en Juillet, j’ai pu voir à quel point les glaciers voisins étaient en recul et le nombre très important de crevasses. Les parois de glace sont très fragiles… La prudence est donc de mise!

Xavier Thévenard entre un peu plus dans l’histoire du Trail mondial. Cet immense champion de l’Ain vient de remporter son deuxième UTMB après celui de 2013… Mes félicitations à un immense champion. Xavier Thvenard a parcouru les 168 kilomètres et 9600m de dénivelés en 21 heures et 9 minutes. Après avoir remporté la CCC en 2011 et la TDS en 2014, ce coureur du team asics confirme son niveau de l’un des meilleur traileur mondial. Luis Alberto du team adidas termine deuxième en 21h57 minutes, et David Laney du team nike trail élite complète le podium. A noter les excellentes places de Fabien Antolinos et Eric Clavery, respectivement 6 et 7 eme. Bravo à eux. Chez les femmes, la Française Nathalie Mauclair remporte la course et ajoute encore une très   belle ligne à son grand palmarès. Mélanie Rousset, 9 eme au général termine deuxième française.

A noter dans cette petite analyse post UTMB 2 chiffres importants: plus de 30% d’abandon, ce qui prouve que les courses qualificatives pour l’UTMB donnent  des points « trop facilement », comme de nombreux traileurs l’affirment. Un tel taux d’abandon est énorme. Il est important aujourd’hui de revoir les critères pour participer à l’UTMB et de modifier le barème des points, surement trop bas lorsqu’on voit des pourcentages d’abandons aussi fort. Ceci est impératif pour la sécurité des coureurs et pour le bien être de la course.

Deuxième chiffre, l’UTMB rapporterait plus de 13 millions d’euros de retombées économiques aux territoires et communes que l’ultra trail traverse. Ce chiffre est énorme, mais après analyse, n’est pas si étonnant. La course en montagne / nature connaît un formidable essor depuis plusieurs années. Le week end dernier, près de 7500 coureurs sont venu dans la vallée de Chamonix. En prenant en compte que chaque coureur est accompagné, que l’ultra trail attire des milliers de visiteurs, de spectateurs et de commerçants, on peut comprendre l’ampleur de la foule présente dans la vallée chamoniarde le week end dernier. Les commerçants doivent être très heureux, le Mont Blanc, la nature et la montagne un peu moins…Tout cela est malheureux lorsque l’on sait que la vallée de Chamonix est l’une des vallées la plus polluée de France, avec le Mont Blanc, point culminant d’Europe, dans son ciel. à très vite.