Sommet magnifique que celui du Roc Rouge! Le Roc Rouge (alti 1720m) est un promontoire de la vallée d’Albertville, situé entre le sommet de la Belle Etoile et le sommet de la Dent de Cons dans le massif des Bauges. Historiquement, pour les locaux, et sur d’anciennes cartes, le Roc Rouge est appelé la « Négresse », mais a été renommé pour le politiquement correct en Roc Rouge! La randonnée est agréable (1000m D+) et la vue est belle au sommet!

Roc Rouge / La Négresse, 1720m, depuis Allondaz (Savoie)

Date: 16/05/2015.
Durée: 1h30 d’ascension et 52 minutes de descente.
Météo: grand soleil et forte chaleur.
Dénivelé: 1000m positif et négatif.
L’équipe du jour: j’étais seul pour cette randonnée.
Massif: Bauges. Département Savoie.
Itinéraire d’ascension: départ du lieu dit « le Chiriac » (alt 730m) – Lieu dit « la Fayère » (alt 1110m) – Le « Bois de la Corne » (alt 1435m) – Le « col de l’Alpette » (alt 1620m) – Sommet du Roc Rouge (alt 1720m).
Carte IGN: TOP 25 référence 3432 ET.
Accès départ: depuis Albertville, rejoindre le village d’Allondaz en passant par Pallud (7.6 kilomètres depuis Albertville). Le parking de départ se situe un peu plus loin, au lieu-dit le Chiriac. Vous pouvez également vous garer dans le village, vous trouverez de nombreux petits parkings.

Récit: après avoir réussi ce printemps la Belle Etoile et la Dent de Cons, dans le massif des Bauges surplombant Albertville, je décide ce jeudi matin de grimper le sommet du Roc Rouge, également appelé la Pointe de la Négresse. Cette petite pointe à l’Est des Bauges, située entre la Belle Etoile et la Dent de Cons se situe au-dessus du col de L’Alpette, culmine à 1720 m d’altitude et domine royalement la vallée d’Albertville.

Je me rends au départ de la montée, situé après le petit village d’Allondaz. Il est possible également d’effectuer la montée depuis la station de Seythenex ou depuis le col de Tamié par la Belle Etoile. Je me rends en courant au lieu-dit « Le Chiriac », situé à 730 m d’altitude, après le village d’Allondaz. Il fait très chaud, le sentier, très bien indiqué jusqu’au sommet, débute par une petite descente. Le sentier se situe sous les arbres pendant toute la montée. Avec cette chaleur, mon cœur bat très vite… J’en bave, je me sens lourd! Je calme l’allure et monte à mon rythme.

J’arrive après 34 minutes de montée au lieu-dit « La Fayère », situé à 1110 m d’altitude. La direction jusqu’au sommet est clairement indiquée. Des peintures jaunes sur les arbres permettent également de baliser le sentier. Après un bon ravitaillement, je continue ma route pour rejoindre « Le Bois de la Corne », situé à 1435 m d’altitude. Je ne suis désormais plus très loin du sommet. Mon chrono indique 1h15 minutes lorsque je rejoins le « Col de l’Alpette », situé à 1620 m d’altitude.

Physiquement, je me sens beaucoup mieux. Il fait un plus frais dans la forêt car les arbres me protègent du soleil… Heureusement, car il fait très chaud pour un mois de Mai.

J’arrive donc au beau col de l’Alpette. Ce col sert de bifurcation entre les sentiers de la Dent de Cons et de la belle étoile, en passant par le Chalet de l’Alpette. Le chalet de l’Alpette est une petite cabane non gardée et se situe à 1580 m d’altitude. Ses coordonnées GPS précises sont: longitude: 6.33798 latitude: 45.70569

Il est possible de dormir à 10 personnes au chalet de l’Alpette. Il y a un poêle pour faire à manger et pour faire fondre de l’eau, ainsi que du bois à proximité, mais pas d’eau.

J’accède au dernier ressaut et parviens au sommet du Roc Rouge / la Négresse après 1h25 d’efforts depuis le lieu de départ. Une croix symbolise le sommet. D’après ce que j’ai pu voir sur quelques topos, le ROC ROUGE s’appelle ainsi car la couleur des couchers de soleil sur cette roche sont d’un rouge absolu. La vue est merveilleuse sur les Aravis, le Mont Blanc, le massif du Beaufortain, celui de la Lauzière, sur le sommet de la Roche Pourrie et sur quelques autres sommets des Bauges (Arcalod, Chaurionde, Pointe de la Sellive).

Il fait très chaud au sommet, je ne m’attarde donc pas. J’utilise le même itinéraire pour la descente et rejoins le lieu dit « Le Chiriac » après 52 minutes de descente depuis le sommet. Je plonge dans le ruisseau à côté d’Allondaz pour me rafraîchir. Un vrai bonheur!