En espérant que les chutes de neige soient importantes cet hiver, et que l’hiver soit froid et bon, voici un article qui vous donnera quelques conseils pour bien choisir vos raquettes à neige. Depuis plusieurs années, la raquette à neige revient à la mode, car comme le ski de randonnée et le ski de fond, sa pratique permet de se balader, de se changer les idées, de découvrir la nature et de s’évader dans des paysages magnifiques, loin de la foule des stations de ski. La raquette à neige est un sport d’endurance qui vous permettra d’améliorer votre condition physique, de muscler votre cœur, d’améliorer votre souffle et de muscler vos jambes, vos bras et votre dos.

Quelques conseils pour choisir vos raquettes à neige…

Ce sport est ouvert à toutes et à tous, le budget d’équipement est relativement faible comparé aux autres sports d’hiver, et il suffit d’un minimum de condition physique pour s’amuser et découvrir les joies de la raquette à neige. Personnellement, j’ai pratiqué la raquette à neige pendant quelques hivers avec mes parents. Ce sport est très agréable, en total harmonie avec la nature et les montagnes. Aujourd’hui, les raquettes à neige sont très présentes sur le marché: il existe de nombreux produits. Voici ci-dessous, quelques conseils pour bien choisir ses raquettes à neige. Avant votre achat, vous devez vous poser les questions suivantes:

1.Quelle est ma pratique? La pratique est bien évidemment le critère le plus important pour le choix de votre future raquette. Vous devez vous interroger sur l’aspect de vos sorties et de votre pratique. Par pratique, j’entends les catégories et critères suivants: durée des sorties, terrain plat ou accidenté, neige fraîche ou sur pistes, initiation ou compétition, usage occasionnel ou très fréquent… Vous n’avez pas besoins de prendre une raquette à neige de haut de gamme si vous pratiquez la raquette de manière occasionnelle (4 à 8 sorties par an), et sur terrains faciles… Et vice-versa.

Tous ces éléments doivent être pris en compte avant votre achat. Par exemple, pour un usage régulier et en terrain accidenté, il faudra partir sur une raquette équipée de bonnes griffes et de bonnes pointes, solide et résistante avec des cales de montées. Pour un usage occasionnel en terrain plat, il est conseillé de choisir des raquettes plus légères, sans cales, avec des pointes moins grandes. Et donc, moins cher…

De ces éléments et de cette pratique en découlent d’autres critères… Faites attention et regardez le:

2.Le tamis: le tamis est la surface de la raquette. Plus cette surface est grande, plus la portance du randonneur sur la neige sera importante. Il est conseillé d’opter pour des tamis large lors des sorties en neige fraîche et en poudreuse, et de choisir des tamis plus étroits lors de sorties sur piste de randonnée et sur sentier. Précision: pour les hommes, les tamis des raquettes sont plus larges que les tamis des raquettes femmes (en fonction de la morphologie masculine…).

3.Les crampons / griffes: toutes les raquettes à neige sont équipées de griffes et de crampons sous la raquette. Ces griffes vous offriront plus ou moins d’accroche et de maintien. Les grands crampons sont conseillés pour les pratiques sur glace et sur terrain gelé, alors que les petites pointes sont conseillées pour les randonnées en poudreuse et en neige fraîche. Ce choix s’applique également pour la griffe avant de la raquette. Les grandes griffes avec des dents sont conseillées pour les marches sur glace et sur neige dur, pour une meilleure accroche et une excellente stabilité!

4.Les cales de montée: les raquettes à neige sont équipées de cales. Elles permettent un meilleur confort d’utilisation lorsque le terrain est accidenté. L’objectif de mettre une cale en montée est le même que lorsque vous mettez les cales en ski de randonnée: moins forcer sur les jambes. Les systèmes de cales varient en fonction des marques et des modèles de raquette. Pour moi, le système McKinley et/ou celui de TSL est l’un des meilleurs ! En effet, vous pouvez régler vos cales avec votre bâton dès que cela sera nécessaire, sans devoir vous baisser et vous accroupir dans la neige.

5.Fixations: les fixations sont un des critères rentrant en compte pour le choix d’une raquette à neige. Il existe quatre grands systèmes de fixation: le système rapide, le système semi-automatique, le système de lanières ou attaches en caoutchouc, et le système avec plaques articulées.

6.Poids utilisateur: sur chaque housse de raquette, il est précisé le poids maximal de l’utilisateur à ne pas dépasser. Il est très important de respecter cette indication. En ne respectant pas ce point, la sécurité du randonneur est remise en cause. Le risque est une cassure brutale de la raquette, une accroche moins bonne, et un produit beaucoup moins résistant aux chocs!

7.Poids des raquettes: même si le poids d’une raquette est un critère à prendre en considération, ce n’est pas selon moi un aspect essentiel de votre futur choix. Mieux vaut avoir une raquette solide et résistante, qu’une raquette légère mais composée de matériaux fragiles. Les raquettes fabriquées en plastique et en composite thermoplastique sont d’un excellent rapport « prix/légèreté/solidité »!

8.Quels types de chaussures? Il est possible de faire de la raquette neige en après-skis/bottes de neige ou en chaussures de montagne. Les après-skis seront confortables et chauds, les chaussures de montagne seront proches du pied et légères, mais moins chaudes car non fourrées. Il est important de préciser que les chaussures de montagne doivent être impérativement équipées de la membrane Goretex au minimum de 15 000 Schmerber, pour une étanchéité maximale et une parfaite imperméabilité. Il est conseillé également, si la chaussure de montagne possède une tige moyenne, de rajouter une guêtre pour protéger le pied de la neige. Pour moi les chaussures de montagne et les après-skis se valent. Avec des après-skis/bottes de neige, le gros avantage est l’aspect « thermicité ». Mais, vos chaussures seront donc utilisables que l’hiver, car beaucoup trop chaudes pour les randonnées estivales… Je le vois et je le constate en magasin, que pour des histoires de budget, de plus en plus de randonneurs cherchent une chaussure polyvalente pour l’été et l’hiver.

Quelques exemples de raquettes à neige: mes modèles préférés, que j’ai pu tester ou que je vends bien en magasin.

TSL: 226 approche Easy, tsl 206 approche Easy, tsl 325 Excursion, tsl 305 Excursion, tsl 206 symbioz Hiker, TSL 325 tour, tsl D126, TSL 302, TSL ACCESS.
Mc Kinley: Snowcross 3.0, snowcross 3.0 W, Schneeschuch.
Inook: Odyssey, Inook Odalys, Inook Freestep Dunhill, Inook VXL, Inook Expert.
Quechua: Inuit 450, Inuit quechua 500.

Mon article touche à sa fin. J’espère que ces conseils vous ont été précieux et que cela vous aidera dans vos futurs achats. Je me tiens à disposition pour tous renseignements, n’hésitez pas à me contacter. À très vite, et bon hiver à toutes et à tous. Que la neige tombe en abondance…  😉