(Article mis à jour le 24/11/18) D’après tous les spécialistes running, le nombre de runners/de joggeurs s’accroit chaque année dans le monde. Le footing est redevenu un sport à la mode, permettant de se changer les idées, de prendre l’air, de se défouler et de prendre soin de son corps. Il est peut-être temps pour vous de changer vos chaussures de running route / course à pied. Voici donc, quelques conseils…

Quelques conseils pour bien choisir ses chaussures de Running

Avant toutes choses, il est important de prendre en compte certains critères pour trouver la chaussure qui correspondra le mieux possible à vos attentes et à vos besoins. Comme je le dis souvent aux clients que je rencontre en magasin, le plus important est de trouver une chaussure qui correspondra à vos attentes et à vos besoins. Une chaussure à « 200€ top de gamme » n’est pas forcément la mieux pour un coureur occasionnel…

Mon objectif dans cet article n’est pas de vous détailler produits par produits la gamme running, ni de vous expliquer les spécificités de chaque marque, mais de vous orienter sur le bon produit et de vous aider dans votre décision finale en vous faisant poser les bonnes questions. Il existe quelques critères primordiaux, qui influeront directement sur votre choix; pour moi, vous devez vous poser 7 grandes questions avant de vous orienter sur une gamme de chaussure:

Quel est mon poids? Le poids du coureur est surement le critère le plus important. Une étude faite par des chercheurs a montré que le choc encaissé après chaque foulée en course à pied est équivalent à 3 fois le poids du coureur, et que l’onde de choc se diffuse jusqu’au sommet de la colonne vertébrale. Pour moi, cela veut dire qu’après chaque foulée, le choc encaissé est de 3 X 75 kilos : 225 kilos. Ainsi, le poids d’un coureur est un critère essentiel dans le choix d’une chaussure. Certains produits encaisseront beaucoup mieux les chocs que d’autres. Une bonne chaussure avec un bon amorti permettra de mieux encaisser les chocs et de mieux diffuser l’onde de choc. Les grandes catégories de coureurs sont: entre 50 et 65kg, entre 65 et 75kg, entre 75kg et 85kg, plus de 85kg… Vérifiez donc bien votre poids, et faites attention à l’amorti de la chaussure! Ne prenez pas une chaussure trop légère, qui encaissera mal les ondes de chocs.

Quelle est mon type de foulée? Nous avons toutes et tous une manière différente de courir, et notre foulée ne ressemble en rien à celle d’un autre coureur. Pour savoir quel est votre type de foulée, regardez comment s’use votre chaussure de sport ou vos chaussures de ville au niveau de la semelle. Les podologues et spécialistes du running ont déterminé 3 grandes catégories de foulée: les coureurs à foulée pronatrice, les coureurs à foulée supinatrice, les coureurs à foulée universelle (ou neutre).

La foulée universelle (50%des coureurs) se traduit par une usure du milieu de l’avant pied. Il faut s’équiper dans ces cas là d’une chaussure universelle. La foulée pronatrice (45% des coureurs) se traduit par une usure du bord interne de l’avant pied. Équipez-vous si vous êtes concernés avec une chaussure dite «pronatrice». Elle sera renforcée sur toute la partie interne du pied pour éviter cet «écrasement du pied» vers l’intérieur. Enfin la foulée supinatrice (seulement 5 % des coureurs) se traduit par une usure du bord externe de l’avant pied. Équipez-vous donc d’une chaussure classée supinatrice, pour coureur supinateur.

Quelle est ma fréquence hebdomadaire de course? Plus la fréquence des sorties sera importante, plus la chaussure devra être résistante et solide, et également confortable pour permettre au coureur de pouvoir enchaîner les sorties sans douleurs musculaires. Il est possible de classer la fréquence des sorties de la manière suivante: 1 fois par semaine, 2 à 3 fois par semaine, + de 3 fois par semaine.

Quelle est la durée de mes sorties? Combien de temps courez-vous? – de 20 minutes, – de 45 minutes, – de1 heure, 1 heure et plus… Plus vos sorties sont longues, plus il sera important de choisir une chaussure avec un bon amorti pour encaisser les chocs et éviter la fatigue musculaire. Petit clin d’œil à la marque Hoka One One, avec laquelle je cours depuis quelques années… Et que je vous conseille, si vous aussi, vous souffrez de douleurs musculaires et de douleurs articulaires. Un amorti inégalable! 

Quelle est ma distance hebdomadaire? Comme avec la durée de vos sorties, la distance va influer sur la gamme de chaussure que vous allez choisir. Les grandes catégories sont de 1 à 10kms, de 10 à 30kms, de 30 à 50kms, de 50kms et +.

Quels effets recherchez-vous? Il est important de bien choisir les effets que vous recherchez dans une chaussure: amorti, confort, légèreté, dynamisme, stabilité, rigidité… Par exemple, sur des sorties à + de 20 kilomètres, j’adore courir avec des chaussures légèrement raides et rigides. Tous ces critères sont plus ou moins présents dans une chaussure. Pour moi, les chaussures Asics et Hoka One One possèdent le meilleur amorti, les chaussures Mizuno le meilleur maintien, les Adidas le meilleur confort, les Nike le meilleur dynamisme. Les chaussures de la gamme gel, chez Asics sont mes préférées après les chaussures Hoka, et de loin. Le confort est inégalable.

Où je cours? Le type de terrain est un autre critère essentiel pour le choix d’une chaussure de running. Les chaussures de running route doivent êtres légères, avec un gros amorti. Les chaussures de pistes doivent êtres très légères, et privilégiées pour les séances rapides et les sorties de vitesse. Les chaussures de sentiers doivent posséder une semelle avec un bon grip, un petit pare-pierres, pour garantir une bonne accroche, un bon maintien et une bonne stabilité. Attention, je parle dans cet article des chaussures de running route, et non des chaussures de trail…

Quelques conseils supplémentaires:

Taille de la chaussure: il est conseillé de prendre une taille de plus qu’une chaussure de ville. Le pied bouge beaucoup dans la chaussure, de plusieurs millimètres à chaque foulée. Il est donc important de laisser «du jeu» pour que les orteils ne viennent pas «heurter et frapper» le devant de la chaussure, pour éviter les ampoules et les irritations. Attention, les marques ne taillent pas toutes de la même manière.

Renouvellement des chaussures: il est conseillé de changer les chaussures de running entre 1500 et 2000 kilomètres de course pour les chaussures épaisses, et à partir de 500 kilomètres pour les chaussures à semelle légère.

Homme ou femme: ce critère s’adresse uniquement aux coureurs et coureuses dont les tailles se situent entre 39 et 42… Les modèles femmes sont plus étroits au niveau des métatarses, les modèles hommes plus larges.

L’importance des chaussettes: éviter des chaussettes épaisses et non respirantes. Le coton est à bannir. Les chaussettes type Kalenji, Pro Touch, BV SPORT, X-Socks proposent des chaussettes respirantes, légères, renforcées sur les doigts de pieds et les talons pour éviter les ampoules et frottements.

Drop fort ou Drop faible: le Drop d’une chaussure est la différence de hauteur entre le talon et l’avant du pied. Pour faire simple, plus le drop d’une chaussure est faible, plus votre pied sera à plat dans la chaussure. À l’inverse, plus le drop d’une chaussure est fort, plus votre pied sera incliné vers l’avant dans la chaussure.

Et plus le drop sera faible, plus les mollets et les tendons d’Achille seront sollicités et étirés! Vous musclerez donc vos jambes, et vous gagnerez en puissance et en muscles! Parfait pour les coureurs sur route, recherchant de la performance et un gros chrono! Une chaussure à gros Drop obligera les coureurs à attaquer leur foulée par le talon, et non par le milieu du pied. Les chaussures à faible Drop sont donc plus dynamiques que les chaussures à Drop fort. Un drop faible permet également un bon alignement du corps lors de la pose du pied au sol.

Avec un drop faible, la foulée est donc plus naturelle, la dynamique de course est meilleure. Le minimalisme est une tendance en pleine essor dans le monde de la course à pied et du running. Le livre Born to Run, que j’ai adoré, vante le minimalisme: car depuis toujours, les hommes sont habitués à courir pied nu! Pour un maximum de stabilité, de légèreté et de sensations, pour être le plus près possible du sol et du terrain! Les modèles non-minimalistes sont nés il y a seulement quelques années, sous l’impulsion de grandes marques de running. Attention tout de même, les chaussures à faible drop (entre 0 et 4 mm) ne sont pas conseillées à tous les coureurs! Les blessures peuvent arriver vite, c’est d’ailleurs ce qui m’est arrivé il y a 2 ans. J’ai commencé à courir avec une chaussure à 2mm de Drop. Mes tendons ont été sollicité, mes mollets également, mais bien plus que d’habitude. J’ai ainsi contracté une tendinite au tendon d’Achille… galère!

Essayez vos chaussures en fin de journée: pendant un effort sportif et surtout en course à pied, votre pied va gonfler à cause de l’afflux de circulation sanguine. Pour un choix de taille judicieux, essayer donc vos chaussures en fin de journée, lorsque votre pied aura gonflé tout au long de la journée.

Mes 4 chaussures de Running préférées, et avec lesquelles je cours depuis quelques mois:

Quelques chaussures de running que j’adore, et que je vends très bien en magasin: Clifton et Tracer (Hoka One One), Ghost 11 et Glycerine 16 (Brooks), M990 GL4 et Zante V4 (New Balance), Paragidm 3.0 (Altra), Sonic RA (Salomon), Wave Rider 22 (Mizuno), Gel Nimbus, Gel Cumulus et Gel Kayano (Asics), Solar Drive et Solar Boost (Adidas)…

J’espère que tous ces conseils vous auront été utiles… Le plus simple est de se rendre dans un magasin spécialisé pour recevoir des bons conseils de la part des vendeurs et essayer une multitude de produits. N’hésitez pas à me contacter si besoins, j’en serai très heureux. À très vite.