La montée de la station de Doucy – Combelouvière est MA montée… Je l’ai fait des centaines de fois, et je la connais dans les moindres détails. En vélo, cette montée, longue de 11.16 kilomètres (à 6.72% de moyenne) est très éprouvante. Peu connue des cyclotouristes et des cyclistes, cette dernière n’a rien à envier aux montées les plus célèbres de la chaîne des Alpes. Elle est également pleine de charme et de beauté. Présentation.

Montée de Doucy-Combelouvière (département 73)

Date: 12/05/2015.
Départ officiel: devant le manoir de Bellecombe (à proximité du départ du sentier des cascades du Morel), à l’intersection des routes de Doucy, d’Aigueblanche et de la Léchère.
Arrivée officielle: devant la borne d’orientation sur le grand et long parking de la station (devant la fontaine et l’Office du tourisme).
Distance: 11,16 kms.
Temps réalisé: 53 minutes et 13 secondes, à 12,59 km/h de moyenne.
Département: Savoie.
Massif: Vanoise.
Altitude: l’arrivée officielle de la montée se situe à 1250m d’altitude (station de Doucy – Combelouvière).
Pourcentages: données absentes, mais d’après mes calculs pourcentage moyen à 6,72%.
Dénivellation: environ 750 mètres.
Classification tour de France: d’après mes calculs, 503 points donc 1ère catégorie.

Quel bonheur de faire aujourd’hui la montée de Doucy-Combelouvière en vélo de route… Cette montée est MA montée, je la connais par cœur, après l’avoir réalisée en VTT, en courant, en ski (eh oui!) et des milliers de fois en voiture. Mes parents habitent dans le petit village de Raclaz, 1 kilomètre après la sortie du village de Doucy, dans la direction du Villaret, des Avanchers et de Valmorel. C’est donc plusieurs fois par semaines pendant près de 20 ans que j’ai arpenté cette route, dans toutes les conditions possibles. Et aujourd’hui encore, je reprends très régulièrement cette route pour rendre visite à mes parents et pour revenir dans ma vraie maison.

Après un petit échauffement du côté de la Léchère et d’Aigueblanche, je prends la direction du pied de la montée. Le départ officiel se situe devant le manoir de Bellecombe, au croisement entre la route de Doucy, de la Léchère, et d’Aigueblanche. Le premier village traversé est celui de Saint Oyen, après 3 lacets. Les pourcentages sont assez forts à la sortie du village. Les jambes tournent bien, je suis en forme. Pour le moment, la météo est très clémente. Il ne fait pas chaud, et un léger vent me fait beaucoup de bien. La route a été refaite et est donc en bon état. Une bonne nouvelle pour la descente, il n’y aura plus de nids de poules.

J’arrive ensuite au village de  Doucy, après avoir enchaîné des lignes droites et des lacets. Il ne reste que 5 kilomètres jusqu’au centre de la station, et heureusement pour moi, une partie de la route va désormais être à l’ombre sous les arbres. Les pourcentages après Doucy sont très forts, la route s’adoucit à nouveau dans la longue ligne droite au-dessus du village. Je n’ai malheureusement pas réussi à trouver des informations et des données précises sur les pourcentages de cette montée; je n’étais pas non plus équipé d’un GPS lors cette ascension, n’hésitez donc pas à me dire si vous avez des infos à me donner, je suis preneur! Mais d’après mes calculs, en prenant en compte la distance de la montée et la dénivellation, le pourcentage moyen est 6,72%.

L’arrivée sur Combelouvière est merveilleuse, avec un panorama sur Valmorel, les sommets du Cheval Noir, du Niélard, de Crève Tête, et au loin sur le Grand Bec. Le dernier kilomètre est moins raide et plus agréable. J’arrête mon chrono après 53 minutes et 13 secondes d’efforts depuis le pied de la montée. J’ai parcouru les 11,16 kilomètres à 12,59 km/h de moyenne. Mon nouveau temps de référence en vélo est désormais celui-là! L’arrivée officielle se situe devant la borne d’orientation, sur le grand parking de la station, devant les principaux commerces et tout près de l’office du Tourisme.

Bilan: une très belle montée et pleins de plaisir sur ce nouveau vélo. Je vous invite chaleureusement à découvrir cette superbe montée, vous allez vous régaler. Place à la suite.